6 Raisons d’Effectuer un Test d’Intrusion

Table des matières

Dans de nombreux secteurs, le maintien de la conformité – comme la norme PCI pour le traitement des cartes – comprend des tests d’intrusion annuels. Il peut cependant être difficile pour de nombreuses entreprises de voir l’importance des test d’intrusion dans leur stratégie de gestion de la cybersécurité.

Voici 6 raisons essentielles de procéder à un test de pénétration :

1. Découvrez et corrigez vos failles de sécurité

Savez-vous quels sont les derniers exploits utilisés par les pirates informatiques ? Savez-vous quelles sont les vulnérabilités de votre réseau dont les pirates pourraient tirer parti ? Êtes-vous rigoureux dans l’application des correctifs à vos systèmes et dispositifs ? Maintenez-vous les dernières normes de cybersécurité, ou vos mesures de sécurité sont-elles négligées ?

De nombreux pirates restent à la pointe de la technologie et ont une bonne connaissance des vulnérabilités de chaque technologie. Heureusement, les testeurs de pénétration aussi. Lorsqu’ils testent votre système, les testeurs pénaux découvrent des vulnérabilités, qu’il s’agisse d’identifier des systèmes obsolètes présentant une vulnérabilité qui pourrait permettre une prise de contrôle totale de votre réseau, ou de contourner les mécanismes de sécurité pour accéder aux fonctions administratives de votre application. Cela permettra à votre équipe de se mettre à la place d’un pirate et de savoir ce qui se passerait si elle était prise pour cible, et lui fournira des solutions techniques pour qu’elle puisse reproduire et corriger ses vulnérabilités.

2. Protégez votre entreprise contre les cyberattaques

Selon une enquête menée par l’Autorité canadienne des enregistrements Internet, 88 % des organisations sont préoccupées par la perspective de cyberattaques. Même les grandes entreprises disposant d’une équipe et de responsabilités bien établies en matière de sécurité sont exposées à un risque de cyberattaque, car il existe d’innombrables façons pour un attaquant de cibler les organisations. Que ce soit par le biais de votre réseau public, tel que le réseau utilisé par votre site web public, ou de vos applications, ils analysent continuellement l’internet à la recherche de systèmes et d’applications vulnérables qu’ils peuvent exploiter. Un test de pénétration vous permettra de déterminer les vulnérabilités que les pirates sont le plus susceptibles d’exploiter et quel pourrait en être l’impact potentiel, ce qui vous permettra de prévenir les cyberattaques en mettant en place des mesures qui rendent leur exploitation impossible.

3. Respecter les différentes normes

Selon votre secteur d’activité, il existe de nombreuses normes auxquelles vous pouvez être contraint de vous conformer, que ce soit pour des raisons juridiques ou pour finaliser des partenariats commerciaux. Par exemple, si vous traitez les paiements des clients par le biais d’un système de cartes de crédit ou de débit, vous devez être conforme à la norme PCI, ce qui nécessite un test de pénétration annuel. Si vous travaillez dans un SaaS, vos clients ou fournisseurs peuvent exiger un test de pénétration de votre Startup. Non seulement les tests permettent d’identifier les vulnérabilités potentielles, ce qui garantit que vous protégez vos clients et vos actifs, mais ils vous permettent également de rester en conformité. Le maintien de la conformité signifie que vous éviterez des amendes et des frais coûteux, ce qui vous permettra de poursuivre vos activités comme si de rien n’était, ou de développer de nouveaux partenariats pour développer votre entreprise.

4. Tenir la direction informée

Dans de nombreuses organisations, la direction ne prend pas la pleine mesure du risque que les vulnérabilités en matière de cybersécurité représentent réellement pour leur entreprise. Même si votre équipe informatique comprend les risques et les vulnérabilités, il se peut qu’elle n’ait pas l’expérience ou les connaissances nécessaires pour les communiquer efficacement à la direction générale, ou que celle-ci ne tienne pas compte de ces informations. De ce fait, ils risquent de ne pas allouer les ressources nécessaires à la mise en œuvre de mesures correctives ou à l’apport de changements pour sécuriser vos systèmes et applications vulnérables.

En revanche, lorsque vous réalisez un pentest, vous travaillez avec des professionnels dont le travail consiste à mieux comprendre les risques de cybersécurité et leur impact sur votre entreprise. Lorsque vous recevrez votre rapport à la fin du test, vous obtiendrez un document détaillé qui explique chaque vulnérabilité et quelles seraient les conséquences si elles étaient exploitées. Il fournira également un résumé exécutif, expliquant vos risques dans un langage clair et concis adapté aux parties prenantes non techniques. Ainsi, la direction sera mieux à même de comprendre l’importance de la cybersécurité dans votre organisation.

5. Priorité aux corrections

Les vulnérabilités sont inévitables et il est presque impossible de les atténuer toutes, même pour les grandes organisations comptant des centaines d’employés. Sans test de pénétration, il peut être assez difficile de déterminer quelle vulnérabilité doit être traitée en premier. Avec l’aide de cadres professionnels reconnus par l’industrie, tels que la Système commun d’évaluation des vulnérabilités (CVSS)En effet, un pentest ne se contente pas d’identifier tous les angles d’attaque potentiels des pirates, mais les catégorise également en fonction de deux critères : La facilité avec laquelle ils peuvent être exploités (ce qui augmente le nombre d’attaquants potentiels) et l’impact potentiel sur la confidentialité/l’intégrité des systèmes et des données. Un rapport type répartit les vulnérabilités en quatre niveaux de risque : Critique (exigeant une attention immédiate), Élevé (devant être traité dès que possible), Modéré (à traiter si possible, mais à ne pas ignorer) et Faible (à prendre en compte lors des modifications). Cela permettra à votre équipe de concentrer son temps et ses ressources sur les risques qui pourraient avoir des conséquences importantes pour votre entreprise et de savoir ce qu’il faut prendre en compte lors des changements.

6. Prévenir les pertes financières

Selon la taille de votre infrastructure et de vos applications, les tests d’intrusion peuvent sembler être un investissement coûteux. Les cyberattaques, en revanche, peuvent générer des pertes bien plus importantes que le coût d’un pentest. Selon une étude d’IBM, le coût de la perte d’activité suite à une cyberattaque s’élève en moyenne à 1,42 million de dollars par incident. Cela exclut les ressources dépensées pour se remettre d’une cyberattaque, qui se sont élevées en moyenne à 13 millions de dollars en 2018. Dans certains cas, les attaques peuvent être si dévastatrices qu’elles peuvent anéantir toute votre organisation et la forcer à fermer définitivement ses portes. Woodranch medical, par exemple, a été contraint de fermer ses portes à la suite d’un ransomware qui a crypté et supprimé toutes les données de ses patients.

 

La cybersécurité est devenue essentielle pour de nombreuses entreprises dans une société numérique en plein essor. Avec l’aide des test d’intrusion, vous serez en mesure d’identifier votre vulnérabilité aux attaques, de tenir vos parties prenantes informées afin d’allouer vos ressources de manière adéquate et de prévenir les pertes.

Un test d’intrusion est une tentative de piratage simulée qui identifie les possibilités pour de vrais pirates de percer vos défenses et de réaliser divers actes malveillants. Il exploite généralement les outils utilisés par les pirates et diverses méthodologies professionnelles pour reproduire les étapes que les pirates modernes suivraient pour s’introduire dans vos systèmes informatiques. Un pentest tente d’exploiter vos vulnérabilités pour déterminer leur impact potentiel, si elles sont utilisées dans un véritable scénario de piratage. Ils fournissent une liste des vulnérabilités avec leur niveau de gravité respectif, ainsi que des recommandations techniques pour aider votre équipe à appliquer des mesures correctives et à se concentrer sur les vulnérabilités les plus critiques. Ces services permettent à votre organisation de répondre aux questions suivantes, parmi plusieurs autres :
  • Un pirate peut-il avoir accès à des informations sensibles ?
  • Un pirate peut-il détourner mes technologies pour des actes malveillants ?
  • Une infection par un logiciel malveillant pourrait-elle se propager sur le réseau ?
  • Un attaquant peut-il escalader l’accès à un utilisateur administratif ?
En savoir plus sur les tests d’intrusion →
Il existe de nombreux contextes dans lesquels un test d’intrusion doit être effectué. Voici quelques cas d’utilisation courante d’un pentest :
  • Dans le cadre du cycle de développement d’une application. (Pour tester la sécurité d’une nouvelle fonctionnalité/application)
  • Pour se conformer aux exigences de sécurité. (tierces parties, PCI, ISO27001, etc.)
  • Pour sécuriser les données sensibles contre l’exfiltration.
  • Pour éviter les infections par des logiciels malveillants. (Ransomware, spyware, etc.)
  • Pour prévenir les cyberattaques perturbatrices. (comme le déni de service)
  • Dans le cadre d’une stratégie de gestion du risque de cybersécurité.
Il est conseillé à toutes les entreprises de réaliser un test d’intrusion au moins une fois par année, ainsi qu’après toute mise à niveau ou modification importante du réseau de l’entreprise. Étant donné la rapidité avec laquelle de nouveaux exploits sont découverts, nous recommandons généralement d’effectuer des tests trimestriels.
Diverses mesures sont prises au cours du projet pour prévenir l’impact potentiel de nos tests sur la stabilité de votre environnement technologique et la continuité de vos opérations commerciales. C’est pourquoi un plan de communication sera mis en place dès le début du projet pour prévenir et atténuer tout impact potentiel. Un représentant de votre organisation sera identifié pour agir en tant que point de contact principal afin d’assurer une communication rapide en cas de situation ayant un impact direct sur la conduite de vos opérations quotidiennes, ou si des vulnérabilités critiques sont identifiées, pour lesquelles des mesures correctives doivent être mises en œuvre rapidement.
Bien que nous utilisions une approche simple de notation des risques à 4 niveaux (critique, élevé, modéré, faible), notre évaluation des risques est en fait basée sur la norme CVSS (Common Vulnerability Scoring System). Deux critères principaux sont pris en compte pour évaluer le niveau de risque de chaque vulnérabilité :
  • Impact potentiel: L’impact potentiel d’une attaque basée sur une vulnérabilité, combiné à son effet potentiel sur la disponibilité du système, ainsi que sur la confidentialité et l’intégrité des données.
  • Exploitabilité: L’exploitabilité potentielle d’une vulnérabilité ; une vulnérabilité plus facile à exploiter augmente le nombre d’attaquants potentiels et donc la probabilité d’une attaque. Différents facteurs sont pris en compte pour évaluer le potentiel d’exploitation d’une vulnérabilité (par exemple : vecteur d’accès, authentification, complexité opérationnelle, etc.)

Articles de blog connexes

Statistiques sur les ransomwares

Qu’est-ce que le Ransomware en tant que Service (RaaS) ?

Le Ransomware en tant que service (RaaS) est un modèle commercial dans lequel les affiliés …

Lire l'Article Détaillé

Les Principaux Cyber Risques qui Menacent les Entreprises en 2022

Le monde technologique a été pris d’assaut par une augmentation sans précédent des cyberattaques qui …

Lire l'Article Détaillé
Impact d'une cyberattaque

L’Impact d’une Cyberattaque

Une cyberattaque est une attaque menée par des pirates informatiques dans le but d’endommager un …

Lire l'Article Détaillé
Découvrez Plus d’Articles →

Faites nous part de vos besoins.
Obtenez une réponse le même jour ouvrable.

Un besoin urgent? Appelez-nous au 1-877-805-7475 ou prenez rendez-vous.

Une fois le formulaire envoyé:

  • Nous vous contactons pour connaître vos objectifs
  • Nous travaillons ensemble pour définir la portée du projet.
  • Vous obtenez une soumission tout incluse, sans engagement.

Aucun engagement. Réponse sous 24h.